Le Valais en quelques mots

La qualité de vie, un privilège incontestable

Travail et détente se côtoient de très près dans ce canton dans le sud-ouest de la Suisse. Et contrairement aux centres urbains comme Zurich ou Genève, le Valais se distingue par un coût de la vie plutôt bas. L’excellent réseau des transports publics lie le Valais avec le reste de la Suisse et de l’Europe et assure une grande mobilité et des destinations accessibles en peu de temps. Ville ou campagne? Le Valais se profile en même temps comme point de départ et lieu de récréation, dynamique et reposant à la fois.

Chiffres et donnés 

Le Valais est le troisième plus grand des 26 cantons (départements qui constituent la Suisse) en termes de superficie. A grande majorité catholique (81% catholique-romain) abrite ce canton alpin 341'463 habitantes et habitants, dont 23% sont des ressortissants étrangers. Sur une superficie de 5'224 km², le Valais compte 13 districts avec un total de 126 communes politiques. Sion en est la capitale. Alors que la partie occidental (Bas-Valais) et le centre du canton sont francophones et marqués par la culture française, la partie orientale (Haut-Valais) est germanophone. La frontière linguistique officielle est formé par le petite ruisseau de la Raspille et la forêt de Finge entre Sierre et Salquenen.

Le Valais en chiffres 2018
 

L’Histoire

Depuis 1815, le canton du Valais fait partie de la Confédération helvétique (CH). Auparavant, le « pays sur le coteau du Rhône » était une province romaine nommée « Vallis Poenina » (57 av J. C.). Plus tard il faisait partie du royaume de Bourgogne (888), puis du comté de l’Evêque de Sion (999), de la république des Sept-Dizains (au milieu du 15ème siècle) et finalement du « département du Simplon » français sous Napoléon Bonaparte (1802). Ce sont les conflits, les crises et les pénuries qui ont influencé le développement de la région. Ils ont façonné le pays et fait de ses habitants ce qu’ils sont aujourd’hui. Les exodes du 12ème et 13ème siècle (la civilisation Walser dans les régions alpines) et les migrations du milieu du 19ème siècle (surtout vers l’Amérique du Sud) ont fortement marqué l’histoire du Valais, ainsi que l’arrivée des travailleurs étrangers (principalement des ouvriers italiens) lors de la construction des grands tunnels et barrages du début du 20ème siècle. Toutes ces empreintes d’autrefois ont forgé les us et coutumes ainsi que le caractère des Valaisans.

50'000 années d’histoire : Musée d'histoire du Valais